Le phénomène
Astérix

1ère parution : 29 octobre 1959 dans le magazine Pilote

1er album : Astérix le Gaulois en 1961 = 6000 ex

365 000 000 d’albums vendus dans le monde, soit empilés : 8880 Tour Eiffel

Mis bout à bout, les albums font 2 fois le tour de la Terre et pèsent entassés : 12 900 tonnes (soit 400 camions de 35 tonnes chacun)

35 albums

111 traductions (langues et dialectes)

9 films d'animation

4 films live

1 parc d'attraction : le Parc Astérix

100 licences

L'histoire d'Astérix

Tout commence en 1959, nous sommes sur le balcon d’un HLM à Bobigny chez Albert Uderzo. Il ne reste plus que trois mois avant la sortie du numéro zéro de Pilote, les 2 auteurs René Goscinny et Albert Uderzo sont sous pression. Ils doivent créer une série BD issue de la culture française qui soit totalement originale. Pour créer leurs héros, ils passent en revue l’Histoire de France. Et soudain, entre deux fous-rires : Eurêka ! Ils s’arrêtent sur la période des Gaulois. C’est ainsi qu’Astérix fait sa première apparition le 29 octobre 1959 dans le magazine Pilote. Bientôt cette série BD deviendra culte: Les Aventures d'Astérix le Gaulois.

René Goscinny raconte:
« Nous nous sommes donc réunis un après-midi chez Uderzo et nous avons cherché une idée que nous souhaitions drôle et originale. Très rapidement, nous sommes tombés d’accord, Uderzo et moi: nous choisirions comme thème de notre histoire les Gaulois, ces gaulois qui, assez curieusement, étaient un peu oubliés en France et nous semblaient être un sujet plein de possibilités! Nous inspirant du nom de Vercingetorix, souvenir des premières leçons d’Histoire de notre enfance, nous baptisons aussitôt nos personnages: Astérix, Obélix, Panoramix, et autres « ix ». Nos romains auront des noms en « us », comme par exemple: « Encorutilfaluquejelesus ». Leurs villes, des noms se terminant en « um »: Babaorum, Aquarium, Petibonum »

Plus de 56 ans après… le succès perdure. « Je ne sais pas pourquoi cela marche comme ça. Cela nous dépasse, je ne remercierai jamais assez les fidèles lecteurs d'Astérix, ils ont toutes ma gratitude et reconnaissance !  » dit Albert Uderzo.

La potion magique de René Goscinny et Albert Uderzo : Une bonne dose d’humour, une pincée d’humilité, un trait exceptionnel, une intelligence de la narration, un zeste de génie, beaucoup d’amitié, une farouche volonté, une franche camaraderie et l’énorme talent conjugué de deux grands créateurs doués d’un sens aigu de l’observation… Et de la dérision…

Premiers croquis des Gaulois

Les croquis d’Albert tel qu’il voyait le gaulois

Le gaulois tel que le voyait René

Astérix et Obélix aujourd'hui